Thousand Sunny Infinity


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Oda

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Interview de Oda   Ven 6 Jan - 16:03

Voici une interview parue dans l'ArtBook, Color Walk 1. Il s'agit d'un échange entre 2 monstres du manga: Oda et Toriyama.
Bonne lecture

One Piece ArtBook, Color Walk 1 - Avril 2009


M.Oda, pouvez-vous commencer par nous dire ce que représente Maître Toriyama pour vous ?



Oda : C’est simple, pour moi c’est un dieu. Il appartient à une autre dimension. Il dessine vraiment trop bien.

Toriyama : Ca y est, je me sens déjà mal à l’aise. (Rires)

Oda : Pour tout vous dire, je ne lisais pas Dr Slump (1). C’est avec le deuxième épisode de Dragon Ball (2) que je vous ai découvert et que j’ai eu le coup de foudre. J’adorais Disney et franchement, je vous ai trouvé encore meilleur. Vous vous souvenez de LanFan qui apparaît dans le tournoi des arts martiaux ?

Toriyama : Ah oui, oui , je m’en rappelle !

Oda : Je vous ai demandé si vous vous en souveniez car je crois savoir que vous oubliez bon nombre de vos personnages. (Rires) Pour en revenir à LanFan, il y a un passage où elle se déshabille et je me rappelle avoir été époustouflé par ses aisselles. Je n’avais encore jamais vu personne dessiner aussi bien les dessous de bras. Idem pour les mains de Tao Paï Paï.

Toriyama : Tao Paï Paï… ? On part dans les personnages mineurs, là.

Oda : Pas du tout ! C’est une star, Tao Paï Paï !

Toriyama : Le type avec la tresse ?

Oda : Oui, voilà, le tueur qui démolit les piliers et qui s’envole dessus.

Toriyama : Ah oui, ça me revient.

Oda : J’étais ébloui par la qualité du dessin de ses mains quand il prend sa pause d’attaque. Du coup, je n’arrêtais plus de dessiner des mains. Ca et les aisselles de LanFan, voilà les deux choses qui m’ont le plus marqué dans Dragon Ball.

Toriyama : Dans cette série plus ça allait, plus il y avait de personnages athlétiques, n’est-ce pas ? Mon grand regret, c’est de ne pas avoir étudié un peu plus l’anatomie pour mieux rendre le modelé de leur musculature.

Oda : Rassurez-vous, la musculature de vos personnages était toujours excellente ! Et c’est un grand lecteur de Muscle Man (3) qui vous le dit !

Toriyama : A trop privilégier les apparences, c’est tout de même devenu un peu n’importe quoi.

Oda : Mais non, c’est parfait comme ça, je vous assure. Même vos personnages féminins sont plutôt musclés, n’est-ce pas ? Je trouve que ça leur confère une certaine sensualité.

Toriyama : C’est uniquement parce que je suis maladroit pour dessiner les femmes. (Rires gênés)

Oda : Ce que j’aime beaucoup aussi, ce sont vos mécha.

Toriyama : Ce n’est que du bricolage, mais quand je dessine un mécha, je réfléchis à son mécanisme, à son mode de propulsion, à l’emplacement du réservoir de carburant, ce genre de choses.

Oda : C’est ça qui fait toute la différence. On ne pense pas à ce genre de choses, habituellement. Moi, je ne comprends rien à la mécanique, c’est pour ça que je ne sais pas dessiner les mécha.

Toriyama : Même pour la plus improbable des machines, et même si en théorie, c’est complètement abracadabrant, j’essai toujours de déterminer les éléments pratiques. Comment monte-t-on à bord, par exemple

Oda : C’est vrai que pour la forme elle-même, la vraisemblance n’est pas vraiment primordiale.

Toriyama : Le truc avec les mécha, c’est que les dessiner pour une illustration, ça va, mais les intégrer dans l’histoire, c’est une autre affaire. Il vaut mieux y réfléchir à deux fois car après, c’est une plaie de les redessiner encore et encore.

Oda : Les animer aussi, ce n’est pas mince affaire. Ca me fait penser au mécha de Pilaf qui fusionne avec celui de ses acolytes.

Toriyama : ???

Oda : Mais si. J’avais trouvé ça terrible. A deux, ça faisait une autruche.

Toriyama : Ah bon ? C’étaient des véhicules ?

Oda : Oui.

Toriyama : Ca me dit vaguement quelque chose.

Oda : Pourtant, vous aviez pensé à tout.

Toriyama : Je me surprends moi-même.

Oda : Eh oui !


(1): Dr Slump est la première série de maître Toriyama.
(2) : La série la plus célèbre de maître Toriyama, puliée de 1984 à 1995 dans le magazine Weekly Jump.
(3) : Célèbre manga de combats également publié autrefois dans le Weekly Jump.


Pouvez-vous nous dire de laquelle de vos illustrations respectives vous êtes le plus fier ?




Toriyama : Mon illustration préférée ? Ouh là…

Oda : Moi, je sais. Vous ne vous souvenez sûrement plus, mais je l’ai lu quelque part.

Toriyama : Ah bon ?

Oda : Oui, dans une interview.

Toriyama : C’est celle-ci ? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Oda : Gagné ! (Rires) Vous disiez que c’est la seule que vous aimez. Je me suis même demandé ce qui vous déplaisait tant chez les autres.

Toriyama : Oui, c’est exact, je me souviens de cette interview. Mais aujourd’hui, je me demande bien pourquoi j’ai dit ça.

Oda :(Mort de rire)

Toriyama : Ca doit être la couleur de l’arrière-plan qui me plaisait bien.

Oda :A l’époque, vous disiez que c’était le déséquilibre du véhicule.

Toriyama : Je devais sûrement être content de moi, non ?

Oda :Ca, je ne peux pas répondre à votre place. (Rires)

Toriyama : Et vous, quel est le dessin dont vous êtes le plus content ?

Oda :Mon dessin préféré… Je crois que c’est ce poster que j’avais fait pour Jump où l’on voit Luffy et la bande assis sur un ours blanc. J’en suis très satisfait, de celui-là.

Toriyama : Wow ! Vous l’avez fait en taille réelle ?

Oda :J’ai essayé de rester le plus près possible de la taille réelle. Je l’ai fait sur deux feuilles collées.

Toriyama : Tiens donc !

Oda :Au départ, c’est comme ça que je faisais pour toutes mes illustrations double-page. Jusqu’à ce que je réalise qu’il me suffisait d’utiliser une feuille de format A3.

Toriyama : Quel dessinateur studieux ! (Rires) Mais c’est vrai qu’au départ, on ne connaît pas les ficelles du métier.

Oda : Effectivement, on avance par tâtonnements.

Toriyama : Moi, quand j’ai fait mes débuts, je dessinais toutes les onomatopées à la règle ! (Rires)


Pour vous, M.Oda, quelle est la meilleure illustration de maître Toriyama ?




Oda :J’aime beaucoup la couverture du tome 2 de Dragon Ball. Elle est très classe avec ses tons sobres.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Toriyama : Je l’ai dessinée sur un papier coloré, celle-ci. C’était mon truc à ce moment-là. Elle fait partie de la série d’illustrations en couleur que j’ai réalisées cinq semaines d’affilée (4).


Oda :Quoi ?! Des illustrations en couleur cinq semaines consécutives ?!


Toriyama : Torishima-san (5) m’y avait forcé. Méfiez-vous de lui, c’est un individu dangereux ! (Rires)


Oda :Je n’ose même pas imaginer ! Déjà que j’ai du mal quand il faut faire de semaines de suite…


Toriyama : Qu’est-ce que vous aimez dans ce dessin ?


Oda :Je trouve formidable cette sérénité dans le mouvement. Et puis il en émane une atmosphère vraiment spéciale que j’adore.


(4) : Le magazine Weekly Jump comporte certaines pages en couleur. Maître Toriyama a accompli l'exploit de réaliser une illustration en couleur cinq semaines semaines de suite.
(5) : Kazuhiko Torishima. Ancien responsable éditorial de maître Toriyama, il est aujourd'hui directeur de publication du Weekly Jump. On prétend qu'il à servi de modèle pour le personnage de Picoolo.


Vous avez tous les deux réalisé d’innombrables dessins. Quelles sont les planches qui vous ont posé le plus de problèmes ?




Toriyama : Pour moi, le plus dur c’est de dessiner des choses qui existent réellement, une voiture ou un char, par exemple. L’erreur n’est pas permise. Quand je suis en panne d’inspiration, il m’arrive de dessiner des objets du réel, mais en fin de compte, ça demande plus de temps.

Oda :Ca doit être l’enfer pour ceux qui dessinent des histoires dans un univers contemporain.

Toriyama : Ca ne fais pas de doute. Sur cette illustration, j’ai dessiné une vraie moto. Ce que j’en ai bavé… Non, les objets réels, c’est trop compliqué.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Oda : Ce n’est pas votre fort, quoi. (Rires)

Toriyama : Et vous, qu’est-ce qui vous donne du mal ?

Oda :Moi, en fin de compte, j’aime dessiner tout et n’importe quoi. Une fois que je suis plongé dedans, je m’amuse. Lorsque je suis en retard et que mon assistant éditorial vient prendre mes planches, il arrive souvent qu’en réalité j’aie encore envie de travailler dessus.

Toriyama : Bravo ! Je crois que c’est là que nous différons radicalement. Je vous envie un peu.


Parlons à présent des personnages. Dites-nous quel est votre personnage préféré parmi tous ceux que vous avez crées.



Toriyama : Pour ma part, c’est sans doute Piccolo. C’est le premier de mes personnages avec une tête de vilain que j’ai trouvé vraiment classe. Un méchant qui se repent et qui devient gentil, c’est classique, mais c’est si bon à dessiner !

Oda : Oui, et puis c’est tout aussi plaisant pour le lecteur. Même s’il se doute de ce qui va arriver.

Toriyama : Et vous, alors, quel est votre personnage favori ?

Oda : Mmh… J’aime beaucoup Luffy, bien sûr. Mais mon préféré, c’est Gaimon. Un type coincé depuis vingt ans dans un coffre, c’est une situation assez dingue quand même. Je ne sais pas si j’arriverais à imaginer mieux un jour.

Toriyama : Comment vous est venue cette idée ?

Oda : Au départ, j’avais pensé à un tonneau. Mais je ne me souviens plus trop comment j’en suis arrivé là. (Rires)

Toriyama : Vous êtes du genre à bien planifier les caractéristiques de vos personnages ?

Oda : Non, je fonctionne à l’inspiration du moment. C’est très important, je trouve. Je commence par griffonner mes nouveaux perso, et puis je leur écris quelques répliques, comme ça, naturellement, sans réfléchir. En général, ça marche, ces premiers mots déterminent le personnage.

Toriyama : Ah, je comprends tout à fait ça.

Oda : En fait, c’est en réfléchissant à ce qu’il pourrait dire que je conçois le perso.

Toriyama : Exactement ! Notre enthousiasme n’est pas le même, mais nos idées se ressemblent !

Oda : C’est vrai ?! (Tout content) Vous me flattez, là !

Toriyama : Est-ce que toutes ces idées dont les lecteurs raffolent vous viennent naturellement, ou bien est-ce que vous cherchez à plaire.

Oda : Il y a un peu des deux.

Toriyama : Si vous dessinez sans chercher du tout à plaire, pensez-vous que le résultat serait différent ?

Oda : Peut-être bien, mais ce que j’aime, c’est faire quelque chose que les gens aiment.

Toriyama : Encore un point que nous avons en commun.

Oda : Comme je rêvais depuis tout petit de devenir mangaka, je réfléchissais déjà, alors que je n’était qu’un lecteur, à ce que je dessinerai. J’ai donc en moi un stock d’idées assez important et naturellement, je cherche à faire plaisir à ceux qui lisent mes histoires. Malheureusement, je n’ai sans doute plus les mêmes goûts que les jeunes aujourd’hui, mais j’essaie toujours de faire des choses que moi-même, j’aurais pris du bonheur à lire quand j’étais enfant.

Toriyama : C’est très important de conserver cette attitude, d’essayer de se remettre dans la peau d’un petit garçon.

Oda : Tout à fait. C’est pourquoi je ne tiens pas compte des statistiques et des études. Si je me dis qu’une idée m’aurait plu lorsque j’étais enfant, alors je peux l’intégrer à mon histoire en toute confiance.


Quels éléments avez-vous privilégiés en créant Luffy ?



Oda :La bravoure, sans conteste. Dragon Ball est un condensé de tout ce dont raffolent les enfants. Il me fallait un axe central un peu différent pour me distinguer.

Toriyama : Mais l’aventure tient bien la route. C’est que c’est délicat de mener un tel road movie. Moi, j’aime bien cette ambiance virile.

Oda : Exactement. Des fois, on trouve ça un peu too much, mais en fin de compte, on aime tous ça.

Toriyama : C’est vrai que moi-même, en dessinant, il m’arrive de trouver d’en faire un peu trop.

Oda :Mais les gens sont contents.

Toriyama : Alors on remet ça.


Pour finir, si vous voulez bien échanger un petit message d’encouragement…


Oda : Je ne peux que vous dire de continuer à faire ce que vous faites. Moi, du moment que vous dessinez, je suis ravi. Même si je suppose que votre responsable éditorial doit vous encourager à commencer une nouvelle série. (Rires)

Toriyama : Je ne peux, moi aussi, que vous souhaiter de continuer sur votre grande lancée. Que pourrais-je ajouter ? Comme mes enfants dévorent One Piece et ne parlent que de ça, j’ai lu la série moi aussi et je comprends pourquoi tout le monde adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
rem78
Chef de division
Chef de division
avatar

Messages : 4696
Age : 21

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Ven 6 Jan - 17:33

merci beaucoup SkynOne

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci lea, c'est beau [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .............................................................C'est encore plus beau [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vive Law et Crocodile!!! *o*
Merci merci [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Ven 6 Jan - 17:39

De rien =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
Oga-san
Admin Pervers
Admin Pervers
avatar

Messages : 2343
Age : 22

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Jeu 19 Jan - 20:03

C'est sympa, t'en as des autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leforumonepiece.forumgratuit.org
Mihawk&Shanks
Admin Fêtard
Admin Fêtard
avatar

Messages : 1938
Age : 21

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Jeu 19 Jan - 20:09

oui on en veux d'autres Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Jeu 19 Jan - 20:12

eu pour le moment non désolé :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
ryu osama
Membre
avatar

Messages : 550
Age : 20

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Ven 20 Jan - 12:20

ses toi qui la fait ou ses du copier coller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.telecharger-megaupload.com/one-piece-telecharger-epis
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Ven 20 Jan - 12:38

ba j'ai pas répondu à leurs place lol j'ai fait une mise en forme et reprise leurs réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview de Oda   Ven 20 Jan - 17:39

Xd trop marrant
Revenir en haut Aller en bas
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Sam 21 Jan - 17:57

Pour commencer, pourriez-vous nous expliquer ce qui vous a poussé à devenir mangaka ?

Cela doit remonter au jour où j’ai appris ce qu’était un tel travail. Quand j’étais au jardin d’enfant, j’adorais le travail de Fujio Fujiko (ndt : un duo d'auteurs, on leur doit Doraemon), mais quand j’ai appris que tout ce qu’ils avaient à faire était de dessiner, je suis devenu jaloux. A l’époque, ça voulait dire la même chose pour moi que “ne rien faire du tout”.

Bien sûr, le “travail” d’un mangaka est bien de faire des dessins, mais quel gamin imagine que dessiner peut être un vrai travail ? Pour moi, en tout cas, “travailler” ça voulait dire aller au bureau et s’asseoir sur une chaise austère, comme le faisait mon papa.

C’est donc ce qui m’a poussé à devenir mangaka. Depuis cet âge là, j’adore dessiner, et comme les gens me disaient toujours que j’étais doué, j’avais plutôt confiance en moi.


Comment avez-vous progressé depuis ce temps là ?

J’ai commencé à proposer mon travail à 15 ans et j’ai gagné un premier prix à 17.

Mais c’est à partir de cet instant que les choses ont commencé à devenir difficile. Tant qu’il ne s’agissait que de dessiner, ça ne me posait aucun problème. Mais un manga n’est pas juste une suite d’images. Ecrire des histoires fut une chose difficile à apprendre pour moi. A chaque fois que je montrais mes esquisses à mon éditeur, il pointait tellement de points négatifs que j’en étais démoralisé.

C’est le premier mur professionnel auquel j’ai été confronté. Avant, je pensais que toutes les personnes douées en dessins devenaient mangaka, parce que tous ceux que je connaissais dessinaient vraiment bien. C’est donc à ce moment là que j’ai commence à penser à étudier sérieusement ce qu’était une “histoire”.

Après mon bac, j’ai pris la direction de l’université, à Kumamoto. Mais après une année, j’ai commencé à me dire, “c’est vraiment une perte de temps !”. Je me suis donc redirigé vers Tokyo.

Bien sûr, je détestais étudier. Mais au-delà de ça, faire ce bout de chemin comme étudiant m’a donné le sens du carpe diem, vu que la seule chose à laquelle pensent les étudiants, c’est à faire la fête ! (rires)


Connaissiez-vous d’autres personnes à l’université qui souhaitaient aussi devenir mangaka ?

Non, personne. En fait, vous savez, je cachais à la plupart de mes amis le fait que je faisais des mangas. Je ne sais pas aujourd’hui, mais à l’époque, dessiner des mangas, c’était souvent se faire railler.

Je NE voulais SURTOUT PAS être désigné comme “otaku”. Du coup, j’avais décidé que tant que je ne serais pas un professionnel, je serais juste un mangaka de placard (rires). Si vous devenez pro et que vous avez du succès, vous êtes acceptés pour ce que vous êtes, donc ce n’est plus nécessaire de se cacher. Du coup, ça m’a donné un puissant stimulant en l’esprit de “je serais un pro le plus rapidement possible !”.

C’est donc pour entrer plus rapidement dans le feu de l’action que j’ai laissé tomber l’université et que mon éditeur m’a introduit pour un poste d’assistant.


Comment s’est passée la première fois où vous avez vu un professionnel à l’œuvre ?

C’était en 1994, quand je suis devenu l’assistant de Shinobu Kaitani (ndt : auteur de Liar Game ou Somurie), dont son Midoriyama Police Gang était en cours chez JUMP à l’époque. La chose qui m’a le plus frappé était la beauté des originaux.

Comme les pages de JUMP sont faites de papier recyclé bon marché, elles sont rugueuses et salissantes. Mais les dessins originaux sont remarquablement magnifiques. Dix fois plus que tout ce que j’avais imaginé. J’ai visité plein de lieux de travail et partout j’avais le souffle coupé par la beauté des dessins. Mon propre travail me paraissait sans valeur en comparaison.


Y a-t-il d’autres choses dans le monde professionnel qui vous ont bluffé ?

Quand la série de Shinobu Kaitani s’est achevée, je suis allé travailler pour Masaya Tokuhiro (ndt : auteur de Jungle King Taa-chan, Vampire). J’admirais la façon dont il suivait sans la moindre difficulté et à la lettre le planning qu’il s’était lui-même fixé. C’est un vrai professionnel. J’ai toujours essayé d’apprendre ça en l’observant, mais je n’ai jamais réussi à m’y faire. Je ne dois pas être ce genre de mangaka ! (rires)


Quel genre de travail faisiez-vous pour Tokuhiro-sensei ?

Je faisais les décors sur Taa-chan et sur son œuvre suivante, Mizu no Tomodachi Kappaman. J’ai travaillé pour lui seulement un an et demi, mais il m’a vraiment appris un tas de choses. Comment dessiner le profil d’un personnage, des techniques pour rendre les personnages plus expressifs, etc. Après que j’ai cessé d’être son assistant, nous n’avons pas eu beaucoup de contacts, en dehors des cartes de voeux, mais sa contribution à ma vie fut énorme.


A propos de votre vie d’assistant, beaucoup de gens évoquent Nobuhiro Watsuki-sensei (ndt : auteur de Kenshin le Vagabond, Buso Renkin). Après avoir quitté Tokuhiro-sensei, avez-vous travaillé tout de suite pour Watsuki-sensei ?

Oui, à peu près. Mais en fait, je n’étais pas souvent présent. Je crois que je n’ai pas dû travailler pour lui à temps plein plus de quatre mois. Après ça, j’ai voulu me consacrer à ma propre série, ce qui me demandait du temps.


Avez-vous un souvenir spécial de votre période chez Watsuki-sensei ?


J’ai surtout eu l’occasion de me faire beaucoup de relations là-bas. Je ne sais pas trop si on peut appeler ça des auteurs amis ou rivaux, mais ce sont de vrais copains. C’était un endroit fantastique où travailler.


Pendant un moment, tous les mangaka célèbres de JUMP venaient d’ailleurs de chez Watsuki-sensei.

A cette époque, on cultivait cet esprit “devenons tous auteurs de séries !”. Je suis très heureux que ça ait fini par devenir réalité.


De tous ceux que vous considérez comme des “rivaux”, lequel vous a le plus marqué ?

Ce doit être Hiroyuki Takei (ndt : auteur de Shaman King). Il a un sens artistique fabuleux. Encore aujourd’hui, son travail me fait dire “Ouah ! C’est magnifique !”. Il fait ses dessins avec une telle facilité et une telle aisance que je n’arrête pas de me dire que je n’aurais pas pu en faire autant ! Et puis, il est capable de botter le cul à un mécha. Un gars épatant, j’vous assure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Sam 21 Jan - 18:02

Si vous le voulez bien, parlons maintenant des prémices de One Piece. Il y a d’abord eu ce que nous pourrions appeler le pilote, Romance Dawn (publié dans le One Piece Red et dans la collection d’histoires courtes WANTED!). Comment cette histoire est-elle née ?

Ecrire un manga sur une histoire de pirates est mon souhait depuis le collège. Mais je ne voulais pas que ce soit un one-shot (ndt : manga en un seul tome). C’est un format trop modeste par rapport à tout ce que j’avais en tête.

Donc j’avais décidé que si je m’y attelais, ce serait forcément sous la forme d’une série. Mais on n’entre pas dans ce monde aussi facilement. Toutes mes esquisses étaient simplement refusées.

A un moment, ma motivation ne tenait plus qu’à un fil, donc j’ai fini par me dire à moi-même “Si ceci ne fonctionne pas, alors je n’aurais plus qu’à tout laisser tomber”. Et c’est ainsi que j’ai écris Romance Dawn. C’était pour moi comme vendre l’ancestral trésor familial à un vide grenier…

En fait, j’ai écris cette histoire en faisant bien comprendre qu’il ne s’agissait que d’un point de départ à ce qui pourrait être une grande aventure. C’était comme dire au monde “Regardez-moi, j’ai vraiment envie d’écrire cette histoire !” (rires).

Et finalement, on m’a pris pour faire une série, qui est devenue One Piece.


Il semblerait que vous aviez déjà en tête les bases de One Piece au moment d’écrire Romance Dawn.

Oui, Luffy était présent, le fruit Gomu Gomu (ndt : fruit du caoutchoutier), etc. Au passage, au départ c’était le fruit Gomu, tout court. Mais mon éditeur m’a dit, “Mais, il n’existe pas vraiment ce fruit ?”. Du coup, je me suis précipité pour changer ça. Mais en y repensant, c’est un putain de bon choix (rires).


Oui, mais vous aviez déjà en tête les grandes lignes de votre récit lorsque vous étiez au collège, non ?

Non, pas vraiment. Je n’avais pas vraiment cette grande structure en tête. En fait, aussi loin qu’on remonte dans l’histoire, je n’avais pas pensé à grand chose. J’avais juste les bases indispensables et la volonté d’en faire une histoire incroyable. C’est tout.


C’est surprenant ! La lecture des derniers chapitres fait complètement ressortir le sens profond de l’arc Laboon. On serait donc tenté de penser que vous aviez tout prévu minutieusement…

Et bien, puisque vous y faites allusion, voilà quelque chose que je gardais dans ma manche depuis trèèèèèès longtemps (rires). Bien sûr, au moment où j’ai écrit l’arc Laboon, je savais qu’il y aurait un squelette musicien à un moment où à un autre. Je ne savais simplement pas encore quelle tête j’allais lui donner, ni quand je le ferais apparaître. Je pensais vraiment le faire apparaître plus rapidement, mais l’histoire devenait de plus en plus longue sans que je m’en rende compte. C’est aussi simple que ça.

Je réfléchis à mon histoire comme à des récits séparés, mais c’est la force des choses qui me dit combien de temps ils vont durer. C’est une chose que je fais à l’instinct. A chaque fois qu’une idée laissée de côté finit par devenir centrale, je dois repenser les choses, et je me dis souvent, “Oh ! Je pourrai utiliser ce gag à ce moment là !”. Beaucoup d’arcs sont écrits comme ça.


Par exemple ?

Et bien, les hommes-poissons. Au départ, ils devaient apparaître dès le chapitre trois, avant que je ne laisse tomber l’idée. Malgré tout, je l’ai gardée dans un coin de ma tête, ce qui m’a permis de la réutiliser pour l’arc Arlong. Voilà un autre exemple d’idée que je m’attendais à utiliser bien plus vite.

De toute façon, quand j’écris, les choses viennent en général d’elles-mêmes. Les lecteurs se disent “Il avait pensé à ça depuis AUTANT de temps ?!”, mais dans le même temps, je me dis, “Je n’aurais jamais cru que ça allait duré TANT de temps !” (rires).

Au départ, je voulais même amener la série à sa conclusion bien plus vite. Mais avant que je m’en rende compte, elle était devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Pour tout vous dire, je pensais passer un an et demi sur le recrutement de l’équipage, avant de passer à la grande aventure elle-même, pour finir le tout en un total de 5 ans.


En parlant de ça justement, combien de temps pensez-vous que votre saga va encore durer ?

Sûrement beaucoup de temps, c’est pourquoi j’espérais que vous ne me poseriez pas la question. Disons que j’aime l’idée de n’avoir fait que la moitié du chemin… Non, en fait, c’est bien trop tôt pour se poser la question !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Sam 21 Jan - 18:07

Au delà du manga, One Piece est aussi un anime très populaire. Le passage en anime s’est fait environ deux ans après la première publication. Quelle a été votre réaction ?

Comme vous pouvez l’imaginer, j’étais très excité par cette idée.

J’étais juste un peu inquiet de savoir quelles étaient les personnes qui allaient s’en charger, donc j’espérais vraiment qu’on me laisserait rencontrer le réalisateur et le producteur avant. Je me demandais aussi qui allait faire les voix de Luffy et sa bande.

D’ailleurs, en parlant de ça, déjà à l’époque où j’écrivais Romance Dawn, quand je n’étais encore qu’assistant, j’y avais beaucoup réfléchis, et je m’étais toujours dit que Mayumi Tanaka seraient parfaite pour Luffy. Donc quand il a été décidé que c’est elle qui le ferait, j’étais très heureux.


Avez-vous spécifiquement demandé à ce que ce soit elle ?

En fait, je n’ai rien dit à ce sujet avant qu’il ne soit décidé que ce soit elle. J’ai laissé tout ce qui concerne l’anime aux pros, parce que je pensais qu’il restait préférable de me taire et de les laisser faire leur boulot. Donc j’ai clos ma bouche à double tour. Mais quand elle est arrivée à l’audition et qu’elle a commencé à déclamer son texte, je me suis tout de suite dis, “C’est ça ! C’est la bonne voix !”.

Je suis très satisfait de l’anime sur de nombreux points, mais mon plus grand plaisir reste que le personnage principal soit doublé par la personne que j’avais toujours imaginée le faire.


Voilà une histoire bien sympathique ! Parlons maintenant, si vous le voulez bien, de cette populaire et intarissable source d’informations, “le coin des questions que tout le monde se pose”. Qu'est-ce qui vous a poussé à créer cette section ?

Quand j’étais gamin, dans un certain manga dont je tairais le nom, le coin des lecteurs a mystérieusement disparu du jour au lendemain (ndt : apparemment, il ferait référence à Dragon Ball). J’adorais vraiment ça, donc ce fut une grande déception.


Pourtant, avec le succès, vous avez dû devenir très occupé, et vous devez comprendre qu’il y a tout un tas de raisons qui pourrait justifier l’arrêt d’une telle section.

Oui, mais ça ne me satisfaisait pas comme raisons. Donc j’avais décidé que si un jour je devenais auteur de manga, je continuerais cette section quoiqu’il m’en coûte. Ce n’est pas limité aux mangas, mais à l’esprit profond de l’idée “je ne veux pas faire subir aux autres la déception que j’ai subis”.


Mais n’est-ce pas difficile de répondre aux gens tout en travaillant sur la série ?

Lire toutes les cartes postales d’un coup serait impossible. Donc toutes les semaines, j’en lis un peu et j’en mets de côté qui seraient sympas pour le coin des lecteurs. Quand arrive l’heure pour un volume relié de sortir, j’en choisis quelques unes dans tout ce tas. A partir de là, ça me prend environ une journée. Mais dans la mesure où je dois aussi dessiner la couverture du volume, je vous mentirais si je disais que ce n’est pas difficile.

Mais j’ai décidé que c’est vraiment quelque chose que je dois faire, même si je n’aime plus ça, c’est quelque chose que je ne laisserai jamais tomber (rires). Plus sérieusement, c’est sûr que c’est dur, mais c’est aussi très marrant. Certains gamins pensent à des trucs que je n’aurais jamais pu imaginer.

Les gens écrivent des choses tellement invraisemblables que parfois on me suspecte, “n’inventez-vous pas tout ça vous-même ?”, mais le coin des lecteurs vient à 100% des dits lecteurs. Je lis leurs cartes, j’en choisis, et j’y réponds.


Je suppose que ça signifie que vous, les lecteurs, devez continuer à en envoyer ! Nous atteignons maintenant la dernière question. Il semble que One Piece va encore durer un moment, mais après ça, en tant qu’auteur de manga, que vous imaginez-vous faire ?

En fait, il y a un tas de choses que j’aimerais bien faire. Au delà des mangas, j’adorerais faire quelque chose comme un film. Toutefois, contrairement à autrefois, plus qu’une longue histoire épique, je me verrais bien faire une histoire courte mais intense.

Après One Piece, je ne pense pas que je ferais un jour une autre grande série. Je me verrais bien faire comme Akira Toriyama-sensei, simplement sortir une histoire en un seul volume de temps à autre. A l’heure actuelle, c’est à ce genre de choses que j’aspire.

Et c’est exactement pour ça qu’aujourd’hui je mets toute mon énergie dans One Piece. Si je continue de penser qu’il s’agit de ma première et dernière longue saga, alors ma motivation ne s’éteindra pas.

Donc vous pensez vous pousser jusqu’à vos limites…

Aussi loin que je pourrai aller sans me tuer ! (rires)

FIN DE L'INTERVIEW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
Mihawk&Shanks
Admin Fêtard
Admin Fêtard
avatar

Messages : 1938
Age : 21

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Sam 21 Jan - 18:29

merci!!^Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Jeu 1 Mar - 18:02

Entretien spécial entre Eiichiro Oda et Takuya Kimura pour le magazine japonais de mode pour homme Men’s Non-No du 10 septembre.


Oda avait déjà dessiné la couverture de ce magazine en 2009 lors de la sortie de Strong World (voir à droite). Et tous deux s’étaient déjà rencontrés en juin 2010 pour une interview. Un grand merci à thegrandline.com pour avoir partagé cette interview.

Vous ne savez pas qui est Kimura ?
Takuya Kimura est un acteur et chanteur japonais reconnu. Il est membre du célèbre groupe SMAP. La plupart des dramas dans lesquels il a tourné ont eu un grand succès. Il compte aussi parmi son palmarès de très nombreux titres d’homme le plus sexy du Japon. En bref, Takuya Kimura est l’une des personnalités japonaises et asiatiques les plus populaires.
Il n’a jamais caché être un grand fan de One Piece, il en a d’ailleurs beaucoup fait l’éloge notamment à la radio. Il a gagné aussi de nombreux quiz télévisés spécial One Piece. Oda est depuis longtemps conscient que Kimura est fan de son œuvre.

Interview Spéciale – One Heart



Kimura : Alors l’autre jour j’ai été en mesure de me rendre aux zones sinistrées [frappées par le grand séisme à l’est du Japon] pour une émission télévisée. Et nous y étions pour cuisiner à manger pour les gens. Et des gamins qui doivent avoir l’âge d’être au lycée sont venus me voir et ont au hasard lancé la conversation en disant des choses comme, « Juste pour que vous sachiez, j’aime One Piece plus que vous. » Apparemment il y a beaucoup de gens dehors qui me cherchent pour le coin « Roi One Piece : Bataille Décisive » dans SMAPxSMAP [show de variété japonaise populaire]. Ils disaient tous des choses comme, « Je vais te battre mec ». Et moi de répondre, « Vous pensez avoir ce qu’il faut ? Alors amenez-vous. »
C’était en soi assez drôle car nous avons fait comme des idiots un va-et-vient pour ça, mais grâce à ça, j’ai commencé à repenser au ‘pouvoir’ que ce manga appelé One Piece possède. Moi personnellement, j’ai l’impression que One Piece est un manga qui donne beaucoup de force aux gens.
Oda : Wow, ça me fait vraiment plaisir. Tous mes espoirs [pour la série] sont abordés dans cette histoire. Je pense sincèrement que c’est le rôle d’un auteur de manga de relier les gens. Donc je suis vraiment heureux qu’une sorte de lien entre de parfaits inconnus puisse se développer de cette façon.

Kimura : Si vous pensez à quelque chose qui relie les gens, dans ce genre, One Piece est incroyable. Par exemple, je tournais pour un drama télévisé pour lequel je faisais de nombreux aller-retour entre Nemuro et Tokyo pendant quelques mois. Et il y avait cette femme qui travaillait à l’aéroport et qui voulait toujours me donner des cadeaux, en me disant « Allez-y. » Et c’étaient tous des sangles One Piece pour téléphone portable. Elle me disait « Ce sont des éditions limitées de Chopper de la préfecture d’Hokkaido » en étant toute fière et tout. Je pense que ça fait partie de ça, mais One Piece promouvoit totalement la motivation chez tout le monde.


Oda : En fait vous savez, je vous en suis très reconnaissant Kimura-san. Car depuis que vous avez dit que vous aimiez One Piece, comme manga, il a vraiment pris un tout autre niveau.
Kimura : Mais voyons, je ne pense pas que ce soit vrai.

Oda : Non c’est complètement vrai. (rires) Quand vous avez dit que vous l’aimiez, Kimura-san, les gens dans la société ont été capables de dire, « Oh, alors, ça va de dire que j’aime One Piece » . Spécialement les fans féminines qui l’ont crié sur tous les toits après ça.

Kimura : Vous croyez ? Vous êtes sûr que les femmes ne peuplaient pas la communauté des fans à leur façon ?

Oda : Il est vrai qu’elles étaient là dès le début. Mais elles étaient là sans pouvoir l’admettre à leur entourage, qu’elles aimaient One Piece. Mais parce que vous avez dit par hasard à quel point vous aimiez One Piece, à la fois les garçons et les filles se sont dits, « Oh, c’est bon d’admettre que j’aime lire ça. » Et ça, c’est grâce à vous Kimura-san. Parce que vous avez dit haut et fort que vous appréciez ça [la série], ça s’est propagé chez tellement de gens. Vous avez en quelque sorte briser le mur de la meilleure des façons qu’il soit, et je vous en suis très reconnaissant pour ça.

Kimura : Même si vous le dites, le manga en lui-même est la plus grosse des forces. Peu importe le scénario que je lis, je ne pleure pas habituellement. Mais avec One Piece, ça sort de nulle part, des fois je me dis, « Woah, qu’est-ce qui m’arrive ? » Après avoir fini de lire et d’être retourné au monde réel, je me dis que je peux emporter du courage, de l’amitié, de la vraie force et ce genre de choses avec moi. Je pense que c’est génial. D’ailleurs, les mots, les phrases sont surprenants. Les dessins sont bien entendus très émouvants mais les mots représentent probablement 60% [du plaisir] et les images 40%. Maintenant si vous m’autorisez à parler franchement Odacchi, oh c’est sympa de vous appeler Odacchi, je peux ?

Oda : Tout à fait. Je préfère. (rires)

Kimura : Si vous écriviez des choses comme des scénarios pour des dramas télévisés ou des films, ils seraient vraiment bons. Bien sûr aussi longtemps que votre sérialisation continuera, je suis sûr que vous n’aurez pas le temps pour ça.

Oda : Impossible, je suis flatté mais je n’ai pas le talent pour ça. Vous me surestimez. (rires) En fait, il y a 2 ans j’ai été amené à écrire le scénario d’un film One Piece, et j’ai appris à quel point c’était [ce genre de boulot] vraiment effrayant. D’autant plus que dans mon cas, les mots viennent seulement avec les images. Ils ne viennent pas à moi séparément. Donc je ne peux pas voir ce qui viendra après à moins que je dessine les images en premier. Si j’essaye d’écrire un groupe de mots qui s’accordent ensemble [en une histoire], les scènes ne s’associeront pas bien avec les phrases. C’est quelque chose que j’ai appris dans la douleur.

Kimura : Aïe. Comme vous avez tous ces personnages et que vous pouvez créer tout ce dramatique, j’ai vraiment cru que si vous écriviez l’ensemble d’une production, ça serait vraiment génial.

Oda : Kimura-san, vous lisez ça sous le format des tomes, non ?

Kimura : Ouais, c’est parce que je veux y lire à mon propre rythme. En parlant de ça, il y a comme une sorte de coin à commentaire de l’auteur à l’intérieur de la couverture des tomes. J’adore tellement. Je ne sais pas si c’est bon de dire ça en face de la vraie personne, mais voir à quel point ils sont supers c’est extra. (rires)

Oda : Quoi ? Vous voulez dire que vous lisez ça attentivement !?


Kimura : Cette partie est trop importante. Quand vous écrivez autant de manga, les gens pourraient commencer à vous appeler ‘Oda-sensei’ mais quand vous écrivez des choses si extra et stupides. C’est comme si on se sentait proches de vous ou c’est plutôt comme si on comprenait mieux le vrai Odacchi, et ça c’est cool. Comment vous avez passé votre enfance, et ce que vous en pensez, on peut en obtenir un aperçu avec juste ces quelques lignes. C’est pourquoi j’aime personnellement plus ça que les SBS. Je veux dire regardez, les SBS sont votre moyen de communication avec les lecteurs n’est-ce pas ? C’est comme si vous disiez, « Voici comment je frappe dans un lancer de balle droit sournois. » [référence au baseball] Mais les commentaires en couverture sont totalement uniques. Là vous êtes celui qui lance les balles.
Oda : Ouais, je les néglige un peu, pas vrai ? (rires) Alors que pensez-vous de mon récent super niveau ? Ça vous plait ?

Kimura : Absolument. Cette hyper stupidité est vraiment meilleure.

Oda : Mais ce que vous avez dit est juste Kimura-san, au moins pour les gens [travaillant] proches de moi, aucun d’eux ne m’appelle ‘Oda-sensei’. Car ça créerait une barrière et ça rendrait difficile de forger de l’amitié entre nous, donc j’y ai mis un terme. C’est le même genre de sentiment qui est exprimé dans la section de la couverture interne. Je suppose que c’est un peu comme si vous étiez un auteur de manga, et que vous ne disiez rien mais que vous dessiniez des choses sympas, vous vous créez donc une sorte de charisme. Mais ça ce n’est pas moi, je préfère être proche des lecteurs, sincère avec moi-même, en montrant à tout le monde à quel point je suis stupide. Voilà pourquoi les lecteurs se moquent autant qu’ils peuvent de moi (rires). Même quand je me suis marié les gens n’arrêtaient pas de dire des choses comme, « Je suis surpris que quelqu’un comme vous a pu trouver une femme. »


Kimura : Nan c’est parce que vous avez écrit à quel point votre femme ressemblait à Nami. (rires) En y repensant du point de vue des lecteurs ils devaient se dire, « Cette saloperie de chanceux a épousé une femme qui ressemble à Nami !? » Dans tous les cas, le fait qu’ils vous voient comme quelqu’un de proche est assez surprenant.
Oda : Eh bien, je n’étais pas celui qui avait écrit ça. [En fait c'était Nobuhiro Watsuki, l'auteur de Kenshin le vagabond] Mais plusieurs types de questions arrivent dans les SBS. Il y en a auxquelles je ne peux répondre et d’autres auxquelles je ne ferais mieux de ne pas y répondre. (rires)

Kimura : C’est vrai. Je veux dire, Odacchi, vous rencontrer comme ça, les lecteurs voudraient peut-être que je me plonge dans des questions qui tournent plus autour de l’histoire, mais je ne joue pas avec ces règles. Vous êtes la racine de One Piece, Odacchi. Si j’en parlais avec d’autres amis ça m’irait, mais questionner la ‘source’ des choses qui me rendent curieux, c’est comme un scientifique qui regarde à travers un microscope. Ça deviendrait scientifique. Ça ne serait plus une fantaisie.

Oda : Wow, j’apprécie vraiment. Tout ce que vous me dites aujourd’hui est merveilleux à entendre. (rires) Au fait Kimura-san, on vous demande souvent quel est votre personnage préféré ?

Kimura : Tout le temps. On me demande aussi quelle est ma réplique préférée.

Oda : Et quelle est-elle ?

Kimura : J’en aime un paquet mais une qui me motive en particulier est, « Vous voyez, c’est incassable. » (vol. 17 ch. 148) Comme un homme qui me survolte.

Oda : Ce sont des mots qui présentent Luffy d’une façon franche.


Kimura : Si je dis [publiquement] lequel des personnages j’aime le plus, j’aurais à porter ce fardeau avec moi. Mais disons juste que j’ai fait du kendo [escrime japonaise] pendant de nombreuses années quand j’étais gosse, j’ai donc un coup de cœur pour une certaine personne. (rires)
Oda : Je vois ce que vous voulez dire. (rire)

Kimura : Pour la plupart, je vois les personnages du même sexe que moi d’une façon à peu près égale. Cependant ce n’est pas le cas des personnages de l’autre sexe.

Oda : Alors vous avez un faible pour une certaine personne hein.

Kimura : Ouais. Il y a une personne qui me tient fort à cœur. (rires)

Oda : Kimura-san, voici un cadeau pour vous.

Kimura : J’y crois pas, qu’est-ce que c’est ?

Oda : J’ai tenté le coup de vous dessiner Kimura-san.

Kimura : Woooah, génial. C’est super génial. C’est Luffy là n’est-ce pas. Et là c’est Shanks, c’est moi pas vrai ? Mais il n’a pas de cicatrice sur son œil et il a aussi son bras.

Oda : Quand je l’ai dessiné je ne savais pas quel était votre personnage préféré, et j’avais peur d’en choisir un, donc pour finir j’ai choisi Shanks. Ça vous plait ?

Kimura : Je suis trop content. C’est en fait une grosse coïncidence car il y a ce vieux de la vieille qui est l’un de mes supérieurs préférés au boulot. Son nom est Sanma Akashiya. [un comédien japonais extrêmement connu. Kimura en parle d’une façon drôle]

Oda : Ouais d’accord, Sanma-san. (rires)

Kimura : Par je ne sais quel moyen, Sanma-san a appris pour One Piece et m’a dit, « Je vais vous rattraper, tenez bon. » Alors plus tard lorsqu’on en était au même point, on s’est retrouvé être pris dans une conversation sur One Piece. Alors cette fois-là je lui ai dit, « Vous n’avez pas de moustache mais vous êtes comme Barbe Blanche avec de grosses dents. » [Sanma est connu pour ses dents proéminentes] Car dans le monde des comédiens, il ne fuit devant rien. Donc c’est comme s’il avait une ‘Barbe Blanche de dents’ sans la moindre cicatrice sur son dos et quand je lui ai écrit ça il m’a répondu, « Je crois que ça fait de vous Shanks avec un bras. » C’est un message que je n’effacerai jamais. (rires)

Oda : Wow, vraiment. Je crois que c’est bon alors.

Kimura : Oh c’est parfait ! Je suis vraiment content. Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
Nicorobin
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 1445
Age : 25

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Jeu 1 Mar - 20:22

Trop fort merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rem78
Chef de division
Chef de division
avatar

Messages : 4696
Age : 21

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Ven 2 Mar - 11:43

je l ai deja lut sur un autre site, mais merci , je l ai relus qu en même ^^

PS: Robin, l image que je t est montré (de oda sensei) C est luffy et Takuya Kimura ^^

Spoiler:
 
couverture du magasine en question ^^(Men’s Non-No)
Spoiler:
 
Spoiler:
 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci lea, c'est beau [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .............................................................C'est encore plus beau [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vive Law et Crocodile!!! *o*
Merci merci [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oga-san
Admin Pervers
Admin Pervers
avatar

Messages : 2343
Age : 22

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Dim 4 Mar - 20:55

Je dois tout lire, j'ai encore rien lu xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leforumonepiece.forumgratuit.org
ryu osama
Membre
avatar

Messages : 550
Age : 20

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Lun 5 Mar - 16:00

moi aussi ses pareil j'ai rien lu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.telecharger-megaupload.com/one-piece-telecharger-epis
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Lun 5 Mar - 16:50

ba merci pour celui qui se casse la c** a poster tout ca xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
ryu osama
Membre
avatar

Messages : 550
Age : 20

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Lun 5 Mar - 16:55

nan mais on va le lire tkt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.telecharger-megaupload.com/one-piece-telecharger-epis
rem78
Chef de division
Chef de division
avatar

Messages : 4696
Age : 21

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Lun 5 Mar - 18:29

^^ pauvre sky^^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci lea, c'est beau [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .............................................................C'est encore plus beau [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vive Law et Crocodile!!! *o*
Merci merci [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicorobin
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 1445
Age : 25

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Lun 5 Mar - 18:35

moi je les ai lu ^^ et elles sont super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rem78
Chef de division
Chef de division
avatar

Messages : 4696
Age : 21

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Lun 5 Mar - 18:40

ba moi aussi j adore les interviews

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci lea, c'est beau [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .............................................................C'est encore plus beau [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vive Law et Crocodile!!! *o*
Merci merci [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Lun 5 Mar - 19:15

mdr merci merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
SkynOne
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 277
Age : 26

MessageSujet: Re: Interview de Oda   Mer 21 Mar - 12:23

One Piece récompensé au 19ème Anime & Manga Grand Prix d'Animeland !


C'est vendredi 16 mars, sur la Grande Scène du Salon du Livre de Paris, qu'ont été remis les trophées du 19e Anime & Manga Grand Prix d'AnimeLand.
One Piece, nominé dans plusieurs catégories, y a reçu le prix de la meilleure série classique ainsi que celui du meilleur shônen !
Strong World a également été nominé en 2ème position dans la catégorie du meilleur film d'animation 2011 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prizee-gold.com/?parrain=WCi2TVH5.0ElTSO76u
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Oda   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Oda
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La petite Emission #8 : Interview de Simon Bisley
» Interview Jervis Johnson
» Interview d'un syndicaliste anonyme par Dédé
» Interview du boulet du fofo, "Diddu"
» Interview exclusive de Rob Van Dam et bien plus !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thousand Sunny Infinity :: Le monde de One Piece :: Monde de One Piece-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit